Ma liste de blogs

vendredi 24 mars 2017

mardi 21 mars 2017

samedi 18 mars 2017

mardi 14 mars 2017

lundi 6 mars 2017

jeudi 2 mars 2017

Suspension...







Résilience zéro
Hubert-Félix THIEFAINE

mardi 28 février 2017

vendredi 24 février 2017

lundi 20 février 2017

vendredi 17 février 2017

mercredi 15 février 2017

samedi 11 février 2017

mercredi 8 février 2017

samedi 28 janvier 2017

mardi 24 janvier 2017

vendredi 20 janvier 2017

Corrosion de lignes...




"Il suffit de passer le pont... "  Georges Brassens

mercredi 18 janvier 2017

samedi 14 janvier 2017

mercredi 11 janvier 2017

Envie d'ailleurs...




Pour AlphaGrisby...

mardi 3 janvier 2017

samedi 31 décembre 2016

2017



Bonne année !

lundi 26 décembre 2016

dimanche 25 décembre 2016

dimanche 20 novembre 2016

vendredi 18 novembre 2016

Anachronisme...


Carrières de Montigny

jeudi 17 novembre 2016

Actualité...




"Faire carrière"... 
Carrières de Montigny

mardi 15 novembre 2016

dimanche 13 novembre 2016

vendredi 11 novembre 2016

jeudi 10 novembre 2016

mercredi 9 novembre 2016

lundi 7 novembre 2016

mercredi 2 novembre 2016

lundi 31 octobre 2016

samedi 29 octobre 2016

Recueillement...


Duomo San Gennaro

jeudi 27 octobre 2016

Carte postale...


Positano
 
Carte postale - Francis Cabrel
Allumés les postes de télévision
Verrouillées les portes des conversations
Oubliés les dames et les jeux de cartes
Endormies les fermes quand les jeunes partent
Brisées les lumières des ruelles en fête
Refroidi le vin brûlant, les assiettes
Emportés les mots des serveuses aimables
Disparus les chiens jouant sous les tables
Déchirées les nappes des soirées de noce
Oubliées les fables du sommeil des gosses
Arrêtées les valses des derniers jupons
Et les fausses notes des accordéons
C'est un hameau perdu sous les étoiles
Avec de vieux rideaux pendus à  des fenêtres sales
Et sur le vieux buffet sous la poussière grise
Il reste une carte postale

Goudronnées les pierres des chemins tranquilles
Relevées les herbes des endroits fragiles
Désertées les places des belles foraines

Asséchées les traces de l'eau des fontaines
Oubliées les phrases sacrées des grands-pères
Aux âtres des grandes cheminées de pierre
Envolés les rires des nuits de moissons
Et allumés les postes de télévision
C'est un hameau perdu sous les étoiles
Avec de vieux rideaux pendus à  des fenêtres sales
Et sur le vieux buffet sous la poussière grise
Il reste une carte postale

Envolées les robes des belles promises
Les ailes des grillons, les paniers de cerises
Oubliés les rires des nuits de moissons
Et allumés les postes de télévision
Allumés les postes de télévision

dimanche 23 octobre 2016

jeudi 20 octobre 2016

dimanche 16 octobre 2016

vendredi 14 octobre 2016

mercredi 12 octobre 2016

lundi 10 octobre 2016

vendredi 7 octobre 2016